NOS PROPOSITIONS :

Nous réformerons le plan pluriannuel d’investissements 2019 – 2023.

Nous écrirons avec vous en 2020 un nouveau plan pluriannuel d’investissements pour la période 2021-2025.

Nous ferons des économies sur nos appels d’offres, par exemple parce que nous ne rajouterons pas de clauses pour faire travailler nos entreprises les samedis, dimanches et jours fériés.

Nous intensifierons la recherche d’aides et de subventions, de dotations et de participations, de partenariats et de montages financiers avec l’État, l’agglomération, la Métropole, le Département, la Région, l’ANRU, la CAF… Pour installer des commerces, des entreprises, des services et des médecins. Un agent sera dédié à la recherche des aides possibles et au montage des dossiers.

Nous limiterons l’emprunt au strict minimum.

Nous réduirons le recours aux cabinets de conseil.

Nous arrêterons les cessions immobilières aux promoteurs et conserverons le patrimoine foncier, trop souvent bradé sous ce mandat.

Nous mettrons en place une gestion prévisionnelle des emplois, des effectifs et des compétences (GPEEC).

Nous réorganiserons les services municipaux et simplifierons les hiérarchies. 

Il n’y a pas besoin de 4 agents au service communication, ni de 3 personnes au cabinet du maire.

Nous refuserons au maximum le recours aux contractuels afin de préserver le statut de la fonction publique.

Nous assumerons l’amende SRU de 401 000 euros, en contrepartie de laquelle nous arrêterons de bâtir des grands immeubles collectifs.

Nous rechercherons à valoriser les produits bio et les circuits courts dans une cantine réinternalisée.

Nous mettrons en place une commission de contrôle financier pour suivre les délégations de service public !

Nous valoriserons le rôle de contrôle de de la commission communale des impôts directs.

Nous créerons un conseil citoyen d’une quinzaine de Saviniens pour contrôler les dépenses et proposer un projet de budget qui sera soumis au vote des élus.

Nous créerons une commission municipale chargée de suivre les compétences transférées à l’agglomération et de réfléchir à un projet intercommunal.

Nous réserverons chaque année 2 % du budget d’investissement (environ 200 000 €) pour le budget participatif.

Nous étudierons l’opportunité de réinternaliser d’autres services (la restauration municipale dont la cantine scolaire, l’élagage des arbres, la fourrière automobile, l’évacuation des épaves, la fourrière animale…).

Nous publierons les grands livres budgétaires, et rendrons compte de nos choix d’appels d’offre.