PLUS DE TRANSPARENCE, NOUS PUBLIERONS EN LIGNE :

  • tous les actes administratifs communicables
  • les grands livres budgétaires rassemblant toutes les dépenses et recettes de la Commune.
  • les dossiers des commissions municipales et du Conseil municipal
  • l’agenda du maire
  • les états des affaires juridiques et judiciaires de la Commune

PLUS D’INFORMATIONS ET DE CONCERTATION :

  • des bulletins municipaux plus courts, plus pédagogiques et plus fréquents
  • plus de réunions publiques d’informations et de présentations-bilans
  • une vraie concertation en amont (pas ces réunions où tout a déjà été décidé à l’avance, et où les intervenants passent leur temps à vous expliquer pourquoi vous avez tort de ne pas penser comme eux).

UN MAIRE ÉCONOME

  • une indemnité réduite à 2200 euros brut (contre 3000 actuellement) versée sur un compte à part, dont les relevés seront publiés. 10 % seront reversés à des associations locales ou à des œuvres.
  • un cabinet du maire restreint à un assistant/secrétaire détaché à mi-temps.
  • le renoncement à l’illégale voiture de fonction et aux autres avantages de la fonction comme les repas gratuits.

UN NOUVEAU FONCTIONNEMENT

  • Créons des présidences de commissions municipales en lieu et place des adjoints.
  • Donnons une délégation à chaque élu, encadrée par une lettre de mission, de la majorité comme de l’opposition, accompagnée d’une petite indemnisation.
  • Débloquons un petit budget pour les différents groupes municipaux afin qu’ils puissent vous informer, en plus de leur tribune dans le bulletin municipal et sur Facebook.
  • Mettons en place un “cabinet fantôme” avec les partis d’opposition pour que la politique soit toujours un choix entre plusieurs projets
  • Répartissons plus équitablement les pouvoirs du maire avec le conseil municipal (le maire ne pourra plus accorder seul un permis de construire de logements collectifs ou intenter une action en Justice)

DES INNOVATIONS DÉMOCRATIQUES

  • un droit de pétition : tout citoyen pourra, aidé des services de la mairie, transformer une idée en un projet de délibération ensuite soumis à l’étude d’une commission puis à un vote du Conseil municipal.
  • des référendums locaux sur des sujets d’intérêts communaux à partir de 10 % de signatures du corps électoral (environ 2200 électeurs) recueillis sur le site internet de la Commune. Tout citoyen électeur pourra proposer un sujet.
  • un droit d’interpellation des élus à la fin du Conseil municipal et quelques minutes pour répondre aux questions du public

ET AUSSI

  • des commissions extra-municipales dédiées aux sujets les plus importants,
  • des conseils de jeunes, autonomes et dotés d’un petit budget,
  • des conseils de quartier, autonomes et dotés d’un petit budget,
  • des élus référents dans chaque quartier,
  • la possibilité laissée à l’opposition d’accomplir une partie de son programme,
  • des panneaux d’affichage réservés à l’expression politique