• Revoyons la politique de réussite éducative et de prévention jeunesse, le fonctionnement de la mission locale et du point information jeunesse.
  • Facilitons le travail des aidants et soulageons-les en créant pour eux pour souffler et échanger, et des structures d’accueil temporaires de jour avec des activités et des ateliers. Améliorons la coordination des actions d’information et d’adaptation du domicile.
  • Réévaluons les quotients familiaux en renforçant les quotients solidaires.
  • Réduisons les tarifs des maisons de quartier.
  • Créons une brigade citoyenne pour rendre des services bénévoles à la population.
  • Développons un organisme de crédit municipal.
  • Renforçons l’accès au droit et aux services publics.
  • Développons le tutorat. Mettons en place un système de référent familles (éducateurs) et de référents dans les quartiers. Déployons y des médiateurs qui seront des jeunes issus de ces quartiers.
  • Engageons plus d’assistantes sociales au CCAS.
  • Aidons à la reprise d’études ou des formations professionnelles et développons des cours d’alphabétisation et de français langue étrangère.
  • Installons des conseils d’habitants dans les résidences gérées par des bailleurs sociaux. Que la mairie contrôle enfin ces bailleurs !
  • Faisons la transparence sur l’attribution des logements sociaux par un système de numéro de suivi.
  • Créons un lieu de mise en lien entre les personnes qui veulent faire du bénévolat, et les associations qui recherchent des bénévoles.
  • Recréons une journée de la solidarité et des associations caritatives.
  • Expérimentons un guichet unique pour les démarches administratives.
  • Développons des services partagés et coordonnons-les.
  • Coordonnons l’action des services sociaux et des associations caritatives.
  • Pratiquons plus d’embauches sociales (handicap, sortants de prison). Accueillons plus de citoyens en service civique en mairie.
  • Augmentons le budget du CCAS, des associations et les moyens de l’épicerie sociale.
  • Accompagnons davantage les associations par un service dédié.
  • Organisons des assises annuelles pour permettre aux acteurs locaux de se retrouver, de partager leurs expériences et d’avoir un temps dédié.
  • Développons le dispositif des emplois francs à Grand-Vaux et inscrivons ce quartier en territoire zéro chômage.